Android Makers 2017 : retour sur la première journée

Publié le April 25, 2017 - 3 min de lecture

asset 1

C’est la seconde fois que playmoweb participe à ces deux journées de conférences (précédemment DroidCon) dédiées aux développeurs Android.

Il était important pour nous, société spécialisée dans le développement natif, d’être présent à cet événement Android Makers afin de consolider nos veilles techniques sur les sujets du développement Android.


Keynote: An Android Retrospective

Avec mon collègue Edouard Ouvrard, tout juste sortis du TGV, nous sommes arrivés juste à temps pour assister à cette première conférence de Romain Guy et Chet Haase retraçant l’historique d’Android. C’était l’occasion pour le public de (re)découvrir l’évolution de l’API depuis son lancement il y a bientôt 10 ans.


Deep Android Integrations

Ty Smith nous a ensuite présenté ce que je considère comme des rappels sur l’utilisation de quelques API d’Android permettant une meilleur intégration d’une application à l’OS.

Deeplinking, Content Provider, Account Manager, Sync Adapter, Service, etc… sont évoqués avec des exemples concrets et quelques astuces.


Launch Screens: From a Tap to Your App

L’ex Trainline Cyril Mottier (eux même ex Capitaine Train), vient à son tour nous rappeler l’importance de l’expérience utilisateur au premier lancement d’une l’application Android.

Il nous dévoile ainsi les différentes phases du lancement d’une app, des mesures pour mesurer la durée de ces différentes étapes, ainsi que quelques astuces afin d’améliorer les temps de chargements ressentis par l’utilisateur.


RxJava est mort, vive RxJava 2 !

C’est au tour de David Wursteisen de nous parler de la programmation reactive, de RxJava, de la specification Reactive Streams et de son implémentation RxJava 2 et Reactor et des principales différences entre RxJava 1 et 2.

Préparez vous à passer à RxJava 2 cette année. Pensez à vérifier que les librairies que vous utilisez ont, elles aussi, migré vers la version 2.


Si vous aviez prévu de faire un break pour manger, vous loupiez forcément une présentation, car elles s’enchainent sans pause tout au long de la journée.

Remote, lonely and productive

Il est environ 12h45 quand David González monte sur la scène pour nous parler de son expérience en tant que développeur unique sur un projet, qui plus est, à distance de ces collègues de chez Help Scout.

Comment faire pour améliorer la qualité de son code alors qu’on est seul à développer une application ?

David nous explique ainsi qu’il maximise l’utilisation d’outils de vérification de code et la manière dont il procède pour faire les revues de ses propres PR.


Les modules Android, une manière efficace de travailler avec du code legacy

Je décide ensuite de changer de salle pour assister à la présentation de Gabriel Adgeg et Damien Locque sur leur utilisation des modules dans les différentes applications de Meetic.

Ce découpage fonctionnel en modules qu’ils ont été amenés à faire avec l’arrivée des événements Meetic les a ainsi amener à repenser l’architecture de leurs applications.


Android Things for IoT

Edouard Ouvrard a de son côté assisté à la présentation de Wayne Piekarski sur Android Things.

Le Developer Advocate de chez Google a présenté ici les avantages à développer son projet iOT avec Android Things, notamment sur les thématiques de mise à jour et de sécurité.


How to reactively load and cache data without even trying

Mike Nakhimovich, un des développeurs de l’application du New York Times, nous a ensuite présenté Store, une librairie qu’ils ont développé et à laquelle j’avais déjà jeté un œil quelques semaines plus tôt.

Cette librairie compatible RxJava facilite la manière dont vos données sont récupérées et stockées en local sur votre appareil. Elle semble, de plus, avoir l’avantage d’être assez souple dans la manière dont vous pouvez l’utiliser dans vos projets.


Kotlin in the real world. What you should be aware of before starting a Kotlin project

Pendant ce temps, Edouard Ouvrard assistait à la présentation de Rémi Pradal. Ce dernier faisait un retour d’expérience sur l’utilisation de Kotlin et sur les quelques points qui pourrait vous handicaper si vous vous lancez sur ce nouveau langage pour votre prochain projet Android.


Taking care of your UI tests

Florian Mierzejewski nous a ensuite expliqué la manière dont il écrivait et maintenait des tests complexes d’UI impliquant des dépendances entre tests et des scénarios à multiples vues.

Cette présentation complète très bien celle de Jake Wharton que vous pouvez retrouver ici.


One year of Clean Architecture : the Good, the Bad and the Bob

Gabriel Adgeg revient sur scène accompagné cette fois de Dorian Lamande pour nous parler de leur interprétation de la Clean Architecture de Robert Cecil Martin.

Ils nous livrent ici des détails intéressant sur l’architecture qu’ils mettent en place sur leurs applications afin de respecter aux mieux les principes du fameux Uncle Bob Martin.


The Fabulous Journey to Material Design Award

Taylor Ling, a qui l’on doit le design des tee shirts de cette édition des Android Makers, vient clôturer cette première journée très intense en présentation.

Il nous parle de ses recherches sur l’expérience utilisateur et de l’implémentation du Material Design dans l’application Fabulous. Implémentation qui les a amené à recevoir plusieurs récompenses sur ce thème.


Fin de journée

Il est temps pour nous de terminer cette première journée au soleil sur la terrasse d’un bar proche des salons de l’Aveyron, accompagné d’un de nos anciens stagiaires qui était, lui aussi, présent à cette journée accompagné de ses collègues de chez Bankin.

Vous pouvez retrouver nos retours sur la seconde journée ici :

Android Makers 2017 : retour sur la seconde journée
_Vous pouvez retrouver le résumé de la première journée ici :_blog.playmoweb.com